Images sur la violence

Goya a été un témoin des désastres de la guerre en Espagne, conséquence de l’invasion napoléonienne. Les œuvres de cette série mettent en relation des estampes et des tableaux de l’artiste originaire de Fuendetodos, en Espagne, réalisés durant cette période qui dénoncent la violence de la guerre tel que le fameux Trois Mai et sa série des Désastres de la guerre avec d’autres images représentant aussi la violence. Extraites de diverses sources et époques (photos de presse, faits divers, chefs-d'œuvre), les images sont transposées par le biais de la peinture et de la sérigraphie et se juxtaposent, comme dans un collage, au sein d’un ensemble fragmenté qui est pourtant unifié par l’application d’un style visuel unique, celui du Pop’art. Le dialogue entre ces images nous fait concevoir la violence comme un phénomène historique qui se répète, mais aussi prendre conscience de la violence du monde dans lequel nous vivons.